Home

During the exhibition PeTank organized by the collective Donkeys at Het Entrepot in Brugge, I presented a life experience. To be able to live in one of my Graffitectures built near a railway in Brussels. The structure, dotted with a few collective gardens & fighting against mafia real estate projects; Bondael-Ernottes.
The desire to create this space came to me after a trip to Japan, 9 months of wandering. Housing on the edge of the city, illegally, without any real estate contract. A certain isolation, a calm,the  appropriate of urban space, an interior space to meditate. Building ones own house; a dream, live it, amid cries of red foxes, deep snow and the starry sky.
During these 5 months, 12 days, 7 hours, a particular reading: « Said the shotgun to the head » by Saul Williams, whose passages are transcribed in this exhibition of photographs, maps and sculptures.

A l’occasion de l’exposition PeTank organisé par le collectif Donkeys à Bruges à Het Entrepot, j’ai présenté une de mes expériences de vie. Vivre dans une de mes Graffitectures : ici construite proche d’une voie ferrée de Bruxelles, parsemée de quelques potagers en lutte face à des projets immobiliers mafieux. Bondael-Ernottes.
L’envie m’est venue à la suite de mon voyage au Japon, 9 mois d’errance. Vivre en lisière de la ville, illégalement, en dehors de tout contrat immobilier. Un certain isolement, un calme, un espace urbain à s’approprier, un espace intérieur à méditer. Construire sa propre maison, réaliser un rêve, le vivre, au milieu des cris des renards roux, de la neige épaisse et du ciel étoilé.
Durant ces 5 mois, 12 jours et 7 heures, un lecture particulière : « Said the shot gun to the head » de Saul Williams, dont un passage sera retranscrit lors de cette exposition de photos, de cartographies et de sculptures.

 

Sans titre-1 copie

IMG_1496

Graffitecture. Brugge. 2012.

IMG_1501

Mapping graffitecture. Brugge. 2012.

IMG_0688

IMG_0696

Home, Inside night. Brugge. 2012 (a 3 part series of images and text. See below).

Sans titre - 18

Sans titre - 20

Sans titre - 22

Sans titre - 23

Sans titre - 24

Home. Inside, Outside daylight. Brugge. 2012.
This house was made of 85% wooden pallets, 10% recycled fiberglass insulation, 2,5 % wood found on the train tracks, 2% of plexiglass from public advertising and 0,5% screws.

Cette maison a été faite avec 85% de palette en bois, 10% de laine de verre recyclé, 2,5% de bois trouvé sur la voie ferrée, 2% de plexiglas de la publicité publique et 0,5% de la vis.

Sans titre-2

Sans titre-3

Sans titre - 9

Home, Inside night. Brugge. 2012

Sans titre - 13

Sans titre - 15

Sans titre - 16

Home, Outside night. Brugge. 2012

 

 

During these times, I probably made 20 graffiti pieces around the train tracks. I was caught by the police once. One of the policemen said this sentance that all graffiti writers have at least once heard : « Why don’t you just do that on your own house? ». What a good idea indeed! I had a house for the first time in my life ! So for my birthday I invited, friends, kids, writers do accomplish this project. Some of them passed months after leaving sometimes a new graffiti on my home sweet home…

Pendant cette période, j’ai probablement réalisé 20 graffitis autour de la voie ferrée. J’ai été attrapé par les policiers une fois. L’un d’eux me rétorqua cette phrase que tout graffeur à au moins entendu une fois dans ça vie: «pourquoi n’iriez vous pas tagguer votre propre maison ? ». Quelle bonne idée en effet! J’avais une maison pour la première fois dans ma vie! Donc, pour mon anniversaire, j’ai invité, mes amis, des enfants, des écrivains pour accomplir ce projet. Certains d’entre eux sont d’ailleurs passé des mois après laissant un nouveau graffiti sur ma chère maison à moi…

Sans titre - 5

Sans titre - 6

Les tagueurs taguent aussi leur maison. Bruxelles. 2010.

 

As representation of myself in this house observing life, people and trains passing by; these two sculptures were placed along the tracks so that all passengers can see these beings living there observing them.

Tel des représentation de moi dans cette maison, observant la vie, les gens et les trains passer, ces 2 sculptures furent placées le long de la voie ferrée de sorte que tout passagers puissent voir des êtres vivre là à les observer.

Sans titre - 7

Sans titre - 3

Sans titre - 2

Sans titre - 1

A l’affut. Bruxelles. 2010.